* Astrologie et graphologie

Astrologie et graphologie sont deux approches parmi les nombreux chemins qui ouvrent à la connaissance de soi. Il est possible de travailler à la synthèse de ces deux méthodes qui se complètent et s'associent. En effet si l'étude astrologique offre de mettre en lumière les possibilités de chacun, l'étude du graphisme permet de dire, ici et maintenant, comment sont actualisés ces possibles.
Le thème astrologique révèle nos potentialités - comme une promesse archétypique dont notre Soleil serait le point unificateur - mais il dévoile aussi ce que chacun est appelé à faire évoluer pour rejoindre le chemin de Soi.
Cependant le consultant reste l'agent de sa propre existence et il n'est pas toujours aisé objectivement, de saisir spontanément comment celui-ci crée son thème, quelle qualité d'Etre il manifeste.
Or, l'écriture, projection de soi qui extériorise les profondeurs de l'être, reflète l'univers intérieur qui est le nôtre au moment présent. Elle précise comment, concrètement, nous avançons dans la vie et utilisons le bagage proposé par le thème astrologique. En tant que mouvement graphique elle met en relief un certain type de comportement et d'attitude face à la vie.


L'espace/temps

Le symbolisme de l'espace est essentiel en graphologie comme en astrologie : la croix, symbole présent dans toutes les cultures et les religions, illustre la notion d'espace/temps avec l'horizontalité et la verticalité que nous retrouvons tout autant dans le champ graphique que dans le thème astrologique.
Grâce à Einstein nous savons que l’espace et le temps forment une unité inséparable au coeur de laquelle l'homme s'incarne : la trame est verticale mais nous tissons notre existence sur l'horizontale. La conscience s'organise donc sur une trame spatiale mais temporalisée, tissée sur la chaîne du temps.

Un temps donné : c'est notre Temps intérieur, un temps qui nous traverse de haut en bas et que nous percevons différemment suivant l'age et la conscience. Ce temps – que l’homme percevait à l’origine comme le secret divin du flux de la vie - coule en nous de manière irréversible : c'est le temps d'une vie. C'est par exemple l'axe Milieu du Ciel / Fond du Ciel du thème astrologique : ici l'histoire de l'humanité et les attentes collectives rejoignent le milieu d'origine dans lequel nous nous développons, au sein de l'histoire familiale. Dans l'écriture nous retrouvons cet axe vertical avec les hampes et les jambages : tout ce qui se situe dans cette perspective rejoint également l'idée de temps et d'intériorité qui nous habite, et dont l'origine visible est la famille dans laquelle on s'incarne. De plus, tout ce qui tourné, tendu ou ouvert vers le haut symbolisera ces valeurs collectives avec aussi nos aspirations et notre quête de lumière.

Un espace donné : entre Ciel et Terre l'homme incarne donc cette temporalité qui s'inscrit en lui à la naissance : le temps (la verticalité) est le cadre dans lequel il s'organise sur l'horizontale. C'est par exemple l'axe ascendant / descendant du thème et c'est aussi la zone médiane de l'écriture, qui, de gauche à droite, montre comment nous prenons notre place dans l'existence, comment nous extériorisons les potentialités de la zone verticale du graphisme et comment pour ce faire nous partons du « moi », pour rencontrer les autres. De plus, tout ce qui est tourné, ouvert ou orienté vers le bas, symbolisera la matière avec nos instincts et nos zones d'obscurité.


En pratique il existe diverses méthodes pour relier l'étude astrologique et l'étude graphologique :

- L'utilisation de la typologie planétaire : comme la graphologie celle-ci est une science de l'expression, elle s'appuie sur les éléments et les tempéraments tels que définis par les Anciens. On y retrouve notamment les tempéraments Hyppocratiques : Bilieux, Lymphatique, Sanguin, Nerveux, eux-mêmes en relation avec les 4 éléments qui forment la susbance de l'univers : Feu, Eau, Air et Terre. Cette approche dynamique et très riche sur le plan des images qu'elle suggère permet d'aborder l'être dans sa globalité. Elle offre une étude rapide et cependant précise du mouvement d'ensemble de l'écriture dont elle donne une représentation vivante, à partir des grands mythes et des grands symboles.

- Le repérage des éléments dans l'écriture permet de cerner la manière dont sont exprimés ces symboles ancestraux et universels présents dans notre thème. Ainsi l'écriture met parfois en relief un de ces éléments qui ne peut pas s'exprimer ou le fait de manière excessive.

- L'étude des tempéraments dans le graphisme permet de définir un profil psychologique, ainsi on peut trouver des écritures de type Mars, Jupiter etc... La mise en corrélation avec le thème permet de comprendre quelles sont les fonctions planétaires valorisées ou au contraire étouffées au sein de son psychisme.

- L'approche symbolique de chaque lettre : au IVème millénaire les mésopotamiens inventèrent l'écriture qui initia une nouvelle manière de penser notre univers. Les hiéroglyphes égyptiens, à l'origine purement pictographiques avant de prendre une valeur phonétique, sont apparus environ à la même époque que les caractères cunéiformes en Mésopotamie. Les travaux de Champollion nous ont permis d'entrer dans cette culture égyptienne.
Notre alphabet latin, adaptation par les Etrusques de l’alphabet grec, s’origine également de l'alphabet hébraïque, lui-même issu de l‘alphabet phénicien. Les lettres hébraïques recèlent un sens ésotérique, mystique, dans leurs noms comme dans leurs formes.
Ainsi chaque lettre de notre alphabet peut être mise en relation avec un hiéroglyphe et une lettre hébraïque et, en fonction du sens profond de ceux-ci, se relier à la symbolique d'une planète, d'un signe ou d'une maison du thème astrologique. Cette méthode de travail est d'une grande profondeur et offre de comprendre la manière dont nous individualisons notre graphisme.

En résumé l'écriture exprime le vécu présent de chacun alors que le thème est une représentation de l'intention céleste présidant à notre venue au monde. Cependant, dans les deux types d'investigation, et quelle que soit la méthode, il s'agit toujours d'aborder le langage de l'inconscient et de ses représentations, d'approfondir la connaissance de l'âme et d'entrer en résonance avec la signifiance du symbole, lien éternel entre l'humain et le ciel, et représentant le point commun à ces deux approches.



Voir les cours astrologie/graphologie.



zodiaque_grapho



"Le mouvement scriptural se compose de deux éléments différents : des mouvements d’origine consciente et des mouvements d’origine inconsciente.
Les éléments du conscient et de l‘inconscient s’interpénètrent dans l’acte d’écrire, autant que peuvent le faire les éléments d’ordre collectif et individuel".

(Ania Teillard)



La graphologie est une psychologie du mouvement.
Le lien entre le signe graphique et son sens psychologique est le symbole.


astro_grapho



"Les images, les symboles, les mythes ne sont pas des créations irresponsables de la psyché.
Ils répondent à une nécessité et remplissent une fonction : mettre à nu les plus secrètes modalités de l'être
".
(Mircea Eliade)




Le a hébraïque
Le a

Lettre Hébraïque : Aleph
Hiéroglyphe égyptien : l'Aigle

Energie primordiale - En relation avec nos potentialités solaires

Soleil

"Comme l’être vivant, la lettre à sa source de vie".
(M. de Surany)